mercredi 25 juillet 2012

Ma salade de fruits bourguignonne ou le premier pote qui se marie

Le WE dernier, j'ai eu mon premier mariage de pote en Bourgogne. J'ai toujours eu pas mal d'admiration pour ceux qui sont les premiers : les premiers à se barrer de chez eux, à trouver un job, à emménager ensemble, à se marier (et je parle même pas des gosses, ceux-là je leur offre une caisse de champ' et une autre de Lexomil direct!). Ceux qui sont capables de faire des trucs d'adulte quand tout le monde fait tout pour reculer l'échéance, ceux qui comme les autres ont grave les pétoches mais choisissent d'y aller. J'en attendais pas moins d'Inès, qui a mis direct la barre très très haut.

Pour nous les invités, c'était aussi une première. Comme on voulait pas avoir l'air cons au mariage de la Comtesse, on avait mis le paquet sur l'organisation : tenues impec, chambre d'hôte et taxis bookés, cadeau checké, appareil photo chargés, rouge à lèvres à proximité, doliprane en masse. Ca a été assez magique : Inès, sublime dans sa robe Kate Middleton, a dit oui devant 400 personnes (grosse séquence émotion), on a tranquilement vidé des coupes de champ dans les jardins du château en bitchant sur les tenues des autres nanas, picoré des petits fours  entre deux photos de groupe (y'avait des escargots, ça m'a rendu dingue, en revanche à éviter en phase de séduction), dîné entre les discours, dansé des rocks endiablés sur Partenaire Particulier. Et puis...le naturel a repris le dessus : Xav a renversé du champ sur la mère de la mariée, Piou s'est fait virer manu militari par le papa, Malo a pleuré parce que son pote Nico lui manquait, Michou a craqué sa jaquette, Momo a fini pieds nus pour faire comme les filles qui supportaient plus leurs talons, Clément s'est endormi sous une table et on ne l'a retrouvé que le lendemain. Bref, les mariages c'est un peu comme dans la vie, même si tu prévois tout comme il faut, y'a toujours des trucs qui partent en cacahuète et c'est aussi ça qui fait les bons souvenirs.

Inès, pour compléter notre cadeau, voici une petite recette rien que pour toi. Pour rester dans le thème, c'est une recette bourguignonne. Et puis elle me vient de ma grand-mère, et attention ma grand-mère, c'est 50 ans de mariage et 7 enfants en 8 ans, je ne souhaite pas moins pour toi et Antoine! Avec tout mes voeux de bonheur, voici donc :

La salade de fruits bourguignonne de ma grand-mère

Temps de préparation : 15 minutes (hors cueillette)

- un petit panier de groseilles et de cassis (ou 1 barquette de 250g de chaque)
- 2 cuillères à soupe de sucre
- 1 petit verre d'eau
- 1/2 petit verre de crème de cassis (le secret de ma grand-mère pour que ses petits enfants fassent la sieste)

Nettoyez et équeutez les cassis et les groseilles.

Ajoutez le sucre, l'eau et la crème de cassis, mélangez, c'est prêt!

C'est aussi une bonne idée en cas de tension avec la belle-famille, la crème de cassis généralement, ça met tout le monde d'accord...

Le détail qui tue :
- un peu de menthe fraîche ciselée pour relever
- une boule de glace vanille et de la meringue émiéttée pour un "vacherin express"

5 commentaires:

balladesgourmandesetautreslubies a dit…

Ton histoire sur je mariage m'a bien fait rire !

Louis a dit…

lol oui, je me suis demandé si on n'avait pas été au même mariage..:-))

Solenne a dit…

@ Ballades gourmandes : c'est le plus important, merci!

@ Louis : il suffit de regarder Fb pour se rendre compte que les mariages se suivent et se ressemblent, mais ce sont les anecdotes croustillantes qui font la différence ;)

Nicolas a dit…

Et bien ça me fait tout drôle de lire tout ça de Suède !

Nicolas a dit…

Et bien ça me fait tout drôle de lire tout ça de Suède !