lundi 7 janvier 2013

A garder pour 2013 : les brunchs entre copines

Avec ma copine Chachou, on a deux points communs (entre autres) : on est nées à un jour d'intervalle et on a passé une année 2012 un peu ripou. Du coup, pour le WE du Nouvel An on s'était acheté plein de magazines de nanas pour lire ensemble nos horoscopes 2013. Celui de Biba était naze, celui du ELLE à peine mieux, celui du Cosmo était une cata. Au fond du gouffre, on a esssayé la numérologie mais c'était pas ça non plus. On a vite oublié tout ça en se goinfrant de magrets, en descendant les bouteilles de Gewurtz et en dansant sur Rihanna. Après, y'a tout plein de gens qui m'ont envoyé des textos trop choupi pour me souhaiter une bonne année et pourquoi pas soyons fous, un beau permis de conduire tout rose et un nouveau Jules pour aller avec mon nouvel appart. C'était hyper gentil mais je me suis demandée pourquoi on souhaitait toujours ce qu'on avait pas? Je veux dire que même si 2012 n'a pas été l'année la plus réussie de ma jeune existence, y'a quand même eu des tas de trucs top moquette qui valaient franchement le coup. C'est donc un grand pas en avant pour la control freak que je suis mais cette année je ne prendrai pas de bonnes résolutions, je vais au contraire faire la liste des choses que je ne veux pas voir changer.

Les brunchs entre copines : Chez Casimir, mon coup de coeur made in terroir

Niché dans un bout de rue insensé à deux pas de la Gare du Nord, il existe un monde merveilleux où on peut manger des super bons produits de nos campagnes dans une ambiance bistrot à la bonne franquette.

On mange quoi? Deux choses à savoir : Chez Casimir, les quantités et la qualité sont incroyables. Les produits sont très terroir avec une dominance bretonne (d'où le nom du brunch, le Traou Mad).Vous avez un buffet salé ambiance bulots mayonnaises, mont d'or fondu, pâté de campagne pour le côté terrroir, aggrémenté de salades diverses (mais excellentes) pour la fraîcheur. Le buffet sucré ne démérite pas : riz-au-lait, tiramisu à tomber, crêpes, fondants au chocolat et une multitude de petits sablés au top. Et au cas où vous auriez peur d'avoir faim, on vous apporte des plats à partager avec votre table (la dernière fois on a eu une omelette aux herbes parfaite, des moules marinières, une cocotte de boeuf bourguignon incroyable). C'est hyper copieux, c'est varié et c'est très très bon. Et cherry on the cake, pour 6€ de plus, on peut avoir 6 huîtres, ma doué beniguet!

Des poireaux vinaigrette, de la salade de lentilles, de betterave, de calamars, de la mozza marinée, quand j'vois ça j'revis.
C'est quoi l'ambiance? Comme ce qu'il y a dans ton assiette : simple et bon. C'est un peu peu bruyant, on se passe le pot de cornichons entre voisins, le patron est sympa et slalome entre les tables en faisant des blagues. On vous sert votre plat dans de chouettes cocottes Staub et le velouté de potiron dans un joli pot en faïence. Y'a des jeunes bobos, des trentenaires avec poussette, un couple de retraités. On peut réserver et si on est un de plus, on pousse un peu les tables. Autant d'authenticité au coeur de Paname, moi je dis chapeau.

Quand tu crois que t'as plus faim, on t'apporte cette viande incroyablement fondante avec des petites pommes de terre et un jus dingue, si ça c'est pas le bonheur...
J'y laisse un bras/un oeil/la peau des fesses? 26€ la formule brunch buffet salé + sucré + plats à partager, compte-tenu de la qualité des produits, ça les vaut largement! Le seul truc que je trouve dommage c'est qu'il n'y ait pas de boissons chaudes comprises. Parce qu'un petit thé vert pour faire passer le tout, ce serait pas du luxe...

Le pire, c'est que le sucré aussi est bon, alors c'est pas le moment de faiblir.
L'un dans l'autre...une très bonne adresse pour se faire un chouette gueuleton. On est plus dans le buffet campagnard que dans l'esprit brunch mais c'est aussi ça qui est bon. En revanche, on oublie tout de suite le côté détox du brunch entre nanas qu'on garde pour les lendemains de soirée.
Chez Casimir, 6 rue de Belzunce, Paris 9. 01 48 78 28 80. Brunch samedi et dimanche. Réservation plus que conseillée (sauf si comme ma copine Agathe, vous allez bruncher à 16h).

3 commentaires:

auroreinparis a dit…

J'y ai été en aout et on y est resté de 13h30 à 17h tellement on était bien. Assurément un traoud mad ( pas vraiment un brunch), au top ! Tu me donnes envie d'y retourner !!! Bonne année aussi avec plein de découvertes culinaires et d'articles sur ton blog :)

AnneSO FashionCooking a dit…

J'ai qu'une chose à dire: F***k les horoscopes et vive la gourmandise! Je t'embrasse fort et je te souhaite tout ce que tu veux en mieux parce que tu le mérites. Bisous bisous

Manue a dit…

ça a l'air de bien porter son nom, Traou Mad ça veut dire "Les bonnes choses"