jeudi 14 février 2013

Que faire le soir de la Saint Valentin ?


Il y a les anti « Franchement, pour moi, c’est carrément un non évènement. Limite les soirs de St Valentin avec mon mec on essayait de pas se croiser parce qu’on n’avait pas envie de le fêter », les sceptiques : « Bah, ça reste quand même une fête commerciale. Franchement si c’est pour me retrouver avec 15 autres couples au resto et payer plus cher que d’habitude… », les malchanceuses : « Je sais pas comment je me démerde, mais je suis jamais maquée au moment de la Saint Valentin », les fanas qui ont du mal à assumer : « Ouais on va au resto avec Jules. Mais maintenant y’a plein de gens qui le fêtent. Regarde les mecs dans le métro qui ont un bouquet de fleurs ce soir-là, c’est pas tous des bofs ! ».
En tout cas, la St Valentin, les gens finissent toujours par en parler, donc on ne risque pas d’y échapper. Avec Riton, du très bon blog La Cuisine by Riton, on a décidé de pas vous laisser dans la panade, on a chacun écrit un article pour vous aider à résoudre cette angoisse existentielle du « Que faire le soir de la Saint Valentin ? ». Lui côté mecs, et moi côté nanas.

Ce qui est sûr, c’est que le soir de la Saint Valentin, on est obligé de choisir son camp :
Mesdemoiselles vous êtes….

En couple, posée depuis longtemps (le terme longtemps est ici purement subjectif, certaines entendront 3-4 ans, d’autres 6 mois, on va dire que ça dépend du vécu) : le resto qui fait mouche

Si vous êtes en couple depuis un moment, vous savez bien que le pire ennemi du couple est la télé le foot le boulot la collègue bombesque la routine. Si au début d’une relation, on passe son temps au resto, à parler pendant des heures de tout et de rien, à vider les bouteilles et qu’on rentre un peu éméché chez lui ou chez soi pour boire un dernier verre et tout ce qui s’en suit, bien vite…on opte pour le bistrot de quartier où on se raconte sa semaine de taf. Mesdemoiselles, on est en 2013, prenez les devant, invitez-le dans un resto sympa. Pour le contenu de la conversation, je ne peux pas faire grand-chose pour vous, mais sachez qu’un « J’ai super faim, j’ai pas eu le temps de déj à midi, j’ai fait une razzia chez Princesse Tam-Tam », c’est une bonne entrée en matière.

Ma reco du moment, mais bien sûr il y a plein d’autres options : Les petits plats

On mange quoi ? Du bistronomique, ce savoureux mélange de cuisine de bistro (bons produits, côté gourmand, générosité) et de la cuisine gastronomique (belles assiettes, vraie recherche dans les plats). C'est très bon, très beau et y'a de jolies trouvailles. Le truc en plus, c'est qu'on peut prendre tous les plats en format demi-plat, ça veut dire les filles que vous n'avez plus à obliger Jules à choisir entre entrée/plat et plat/dessert parce que vous n'avez pas assez d'appétit pour les trois. La carte des vins est top, ce qui ne gâche rien.

Un oeuf mollet, copeaux de parmesan, sauce à l'encre de seiche, c'est fou comme ça peut être bon un oeuf
 
Un magret de canard avec une étonnant tartare de fruits et de légumes, à la fois gourmand et très frais
 
C’est quoi l’ambiance ? Joli bistrot parisien, carrelage ancien, serviettes vichy, zinc vintage. Le service est aux petits oignons, hyper pro, de bon conseil et discret quand il faut. Je veux pas dire mais la dernière fois j'ai déjeuné à côté de Laetitia Casta qui venait tranquilos en jean coll roulé déjeuner, tout à fait raccord avec l'ambiance cuisine soignée/ambiance bonne franquette.
 


Mon rêve c'est d'avoir un zinc comme ça chez moi. Bon ça impliquerait de plus vivre à Paris.
 

J'y laisse un bras / un oeil / la peau des fesses ? A la carte, il est vrai que ça grimpe assez vite. Mais si on prend entrée/demi-plat/dessert, on s'en sort autour de 36€, plus qu'honnête. Il y a aussi la formule dégustation de 4 demi-plats à 36€ si vous avez envie de goûter à tout. Bon, là on parle dîner de Saint Valentin, mais au passage la formule du midi à 17€ entrée/plat ou plat/dessert est incroyable en termes de rapport qualité/prix.

Les Petits Plats, 39 rue des Plantes, Paris 14ème. 01.45.42.50.52

En début de relation (il faut un début à tout il paraît) : le repas home-made qui dépote

C’est le début, donc conformément au paragraphe précédent, vous passez votre temps au resto à papoter de tout et de rien avec Maurice, la dernière fois vous avez même commandé un dessert avec deux cuillères, bref, c’est la folie. Finalement, un dîner au resto ne serait qu’une soirée de plus comme celles que vous passez en ce moment, sauf que cette fois-ci, vous prendrez le risque de vous retrouver au milieu d’une horde de couples ravis de la crèche devant leur faux kir « offert par la maison » ou pire, à côté d’un couple qui se dispute et qui vous laisserait présager quel triste futur attend le votre, de couple. Mesdemoiselles, gardez ce voile d’ignorance qui préserve votre couple et vous donne l’impression que ce que vous vivez est unique. Montrez lui qu’en plus d’être de charmante compagnie, vous êtes une cuisinière émérite ou du moins une fille futée qui lit les bons blogs de cuisine.

 


Les blinis maison, hyper fastoche, effet garanti
Sinon y'a aussi le tartare de saumon-mousse d'avocat, le wok de poulet-nouilles chinoises-lait de coco, la soupe tom ka-kai, la salade d'orange à la grenade (original et léger), la panacotta (uniquement de la crème mais étonnamment léger)

Sur le point de choper : le bar à vins qui met bien
Il vous plaît, visiblement vous lui plaisez (puisque c’est votre troisième date, et vous savez ce qu’on dit…), difficile de savoir à ce stade si ce sera l’homme de votre vie ou de votre nuit. Mesdemoiselles, évitez l’impaire ! Un resto classique aurait un côté « je nous vois déjà en couple, je pensais à Isaure pour le prénom de notre première fille », une invitation chez vous pourrait faire penser à « ce midi je suis passée chez l’esthéticienne, ce soir c’est ton soir ! ». La bonne alternative qui passe le bon message « on se fait un petit truc détente et si d’aventure on picolait un peu et que la soirée prenait un autre tour, ce serait tout à fait fortuit », c’est le bar à vins.

Et alors là je vais tricher, je vous renvoie à l'article de Caro sur les bars à vins. Ca vous fera découvrir son super blog "Caro on mange où ce soir"?", une petite pépite.

Célibataire : apéro apéro apérooooo !

Il serait tentant de vous laisser aller à vous morfondre, en pyjama polaire, une bière à la main et Adèle en boucle sur votre I-Pod. Mesdemoiselles, soyez fortes ! Certes, vous n’avez pas de mec, mais vous avez trois choses toutes aussi précieuses, qui étaient là avant et seront là après que vous trouviez le prince charmant : la bouffe, l’alcool et les copines. On sort les légumes, le dip de betterave, les bouteilles de Côtes du Rhône, les derniers ragots et on passe une bonne soirée ! Et courage, c’est bientôt le printemps ;)
Le dip de betterave, classique indétronable du dîner filles
Sinon y'a aussi le caviar d'aubergines et le houmous.

Ca vous a plu? Allez jeter un coup d'oeil à la version mâle de l'article, écrit par Riton.

3 commentaires:

Riton a dit…

Ah excellent ! C'est clair qu'on n'a pas le même point de vue, tant mieux, ça élargit les possibilités ! ;) Mais je trouve qu'on a un peu le même ton globalement, les 2 articles collent bien !! Allez, on se refera ça avec grand plaisir si tu veux, pour Halloween ou un truc du genre ! ;)

auroreinparis a dit…

J'aime ton article ! Nous le resto on l'a fait hier, on se voit demain mais ce soir je fais un "Apero sans valentin" et toc !
Le raps home made j'aimerais bcp, mais ma cuisine si minus ss plan de travail me désole ... Vivement le 2 pièces.

Solenne a dit…

@ Riton : avec plaisir!

@ Aurore : Merci ;) Moi aussi en ce moment j'ai une mirco-cuisine, j'avoue que c'est pas évident, je compatis!