mardi 4 juin 2013

Tu sais que tu vis à Pigalle quand...tu brunches chez MILK

Avant, je trouvais que Pigalle c'était trop touristique, que c'était sale, un peu craignos, mais ça c'était avant. Depuis, que j'ai posé mes cartons entre Pigalle et Abbesses, chaque week-end, en me baladant, j'adore un peu plus ce quartier. De toute façon, n'importe quel habitant de Montmartre ou du South Pigalle te défendra son quartier bec et ongles : "non mais attend, c'est juste LE meilleur quartier de Paris! à part Répu, où est-ce que tu peux encore faire la fête Rive Droite?". Bref, tu sais que tu habites Pigalle quand :
- tu ne descends jamais à la station Abbesses parce que toi même tu sais que l'ascenseur est TOUJOURS en panne
- tu es à découvert le 5 du mois parce que ta balade dominicale s'est terminée fortuitement en haut de la rue des Martyrs (oui, il y a un stock Les Petites, Maje, mais c'est pas moi qui te l'ai dit!)
- tu as étudié consciencieusement la carte du Dirty Dick pour en arriver à la conclusion que le meilleur cocktail est le Missionary Downfall
- tu vas dévaliser Berko le samedi quand tes copines viennent goûter et le Grenier à Pain le dimanche quand elles viennent bruncher
- tu lâches un "mais quelle conne..." au Monop à 21h15 le vendredi quand tu te souviens soudainement qu'ils ne vendent plus d'alcool après 21h
- tu vas à la Cave des Abbesses dès que t'as pas d'idée pour un cadeau d'anniversaire
- le transexuel qui fait le tapin dans ta rue te dit bonjour le matin
- tes potes te détestent parce que tu peux rentrer à pieds du Bus 
- tu brunches chez MILK

MILK, ma cantine girly

On mange quoi?

Des tartines de pain frais avec des gros pots de confitures et de pâtes à tartiner artisanales (ne faites pas comme moi, ne videz pas le pot sous prétexte que c'est pas du nutella plein d'huile de palme), du fromage blanc, un plat salé (ils font de délicieux clafoutis et crumbles salés), un dessert au choix, une boisson chaude, un jus de fruit bio. C'est tout simple mais frais, très bon et contrairement à ce qu'on pourrait croire, on ressort de là calé. 

Je déteste le crumble sucré, quand le fruit dégorge sur la pâte sablée ça m'énerve, un jour j'irais raconter ça à un psy, bref...ce crumble salé carottes-moutarde-reblochon, je pourrais en manger tous week-end

C'est quoi l'ambiance?

MILK pour Mum In Her Little Kitchen, ça plante bien le décor. Entre la maison de poupée, la boutique vintage et l'ambiance retour d'école, on est clairement dans le super girly, mais c'est messieurs friendly hein, on a le droit d'accompagner sa dulcinée. Le service est très sympa : j'ai renvoyé mon fromage blanc (bienvenue dans le monde merveilleux des intolérants au lactose), on m'a proposé un smoothie à la place, j'avais plus faim pour le dessert, on m'a proposé de l'emporter. Le seul hic, c'est la taille du resto, un vrai mouchoir de poche, il suffit d'être prévenu.

C'est y pas trop choupi trognon?

J'y laisse un bras, un oeil, la peau des fesses?

22,50€ le brunch (tartines+plat salé+dessert+jus+boisson chaude) pour une chouette bouffe dans un cadre sympa, je trouve ça très honnête.

J'adore quand on m'apporte des bonbons avec l'addition, ça me met de bonne humeur

L'un dans l'autre...

Un super spot pour bruncher ou goûter entre copines ou entre mamans, si toutefois on vient sans sa valise de week-end / sa poussette.

Le danger, c'est de repartir avec un pot de leur pâte à tartiner. En même temps avec le temps qu'il fait, on risque pas de se mettre en maillot de sitôt, donc perdu pour perdu...

MILK, 62 rue d'Orsel, Paris 18, Métro Pigalle ou Abbesses. 01 42 59 74 32. Brunch : 22,50€

  

2 commentaires:

auroreinparis a dit…

Je cherche à acheter mais je t'avoue que je cherche plus côté Lamarck / Abesses que Pigalles, je dois avoir tort ... !

Solenne a dit…

@ Aurore : j'habite pile entre Pigalle et Abbesses en fait, les deux quartiers sont loin d'être distincts ;)